Non classé

La saleté est bonne « dirt is good!

Les enfants actuels ne jouent plus assez dans les ruisseaux, les sous-bois. Ils ne tombent plus dans les flaques boueuses, les bouses de vaches. Ils ne reviennent plus, le soir, « tout crottés » et bons à passer à la machine à laver.

Et en effet, les conséquences sont désastreuses, pour le système immunitaire, du manque de contact des jeunes enfants avec les animaux, la saleté. Ils ne bâtissent plus assez de défenses naturelles avec les bactéries et microbes en tout genre, ce qui pourrait expliquer la hausse des allergies, de l’asthme et des maladies auto-immunes.

Mais il est vrai qu’on peut aussi s’inquiéter de leur équilibre psychologique et affectif.

Aires de jeu sinistrées

À force de paniquer pour la sécurité de nos enfants, nous sommes en train de fabriquer des générations d’éclopés.

Tapis de gomme dans les aires de jeu, casques et protections en tout genre, tourniquets, toboggans et balançoires de nouvelle génération d’où il est devenu impossible de tomber, se faire mal, mais aussi… d’éprouver des sensations fortes, de l’excitation, du plaisir ! Et d’acquérir de l’expérience, le sens du danger, la sanction de la douleur quand on ne fait pas attention.

Les nouveaux toboggans sont trop larges, trop courts, ne glissent plus assez pour être vraiment amusants. Les nouvelles balançoires accrochées par des chaînes métalliques, certes plus solides, sont aussi moins rapides. Les nouveaux tourniquets ne tournent plus assez vite pour s’étourdir. Les enfants s’y ennuient, parce que ces « jeux » ne leur procurent plus assez d’adrénaline.

Ils trouvent finalement plus de stimulation dans le monde virtuel des jeux vidéo : toujours selon Skip, 78 % des parents admettent que leurs enfants refusent de jouer autrement que sur leur smart phone ou leur console.

Les jeux de société, où participaient éventuellement les parents ou même les grands-parents, ont été remplacés par la télévision, qui fait office de baby-sitter gratuite.

Conséquence dramatique de l’insécurité pour les enfants

Dans beaucoup de villes, les parcs sont en outre squattés par une faune plus ou moins menaçante. Les mamans n’osent plus y laisser leurs enfants seuls.

Dans les rues, on craint les pédophiles, les enlèvements. Même les familles qui ont la chance d’avoir un jardin redoutent d’y laisser leurs enfants jouer sans surveillance : « Ils pourraient se faire kidnapper dans le jardin ; ça s’est déjà vu. » Les mamans ne sont plus jamais tranquilles si elles n’ont pas leurs enfants à proximité, dans leur champ de vision, ou en lieu sûr, c’est-à-dire généralement enfermés.

La plupart des enfants ne sortent donc plus sans être accompagnés. Si bien qu’ils n’apprennent plus l’autonomie, ils ne vivent plus d’aventures avec leurs camarades, ils ne passent plus assez de temps à l’extérieur et ne développent plus assez de résistance.

Libérer les enfants !

Sortir de cette folie doit être une urgence.

À tous les parents et grands-parents qui me lisent, je les appelle à refuser la dictature de l’hygiène et de la folie sécuritaire.

Nous faisons du tort à nos enfants en les surprotégeant. C’est une illusion complète que d’imaginer que nous leur épargnerons ainsi des problèmes.

Au contraire, nous les privons des joies de l’enfance et nous leur préparons des vies d’adultes misérables, car ils n’auront pas développé les résistances, l’indépendance, l’équilibre et la force psychologique nécessaires pour s’accomplir et surmonter les épreuves de la vie.

Tous les psychologues le disent : les jeux des enfants ne sont pas seulement des jeux. Ce sont des entraînements, des préparations, pour plus tard. Quand les enfants jouent, ils développent leur force, leur habileté, ils apprennent à se confronter aux autres. Les jeux sont même un moyen pour eux de développer leur résistance cardiovasculaire.

Mais encore faut-il que ce soit de vrais jeux. Des jeux qui comportent une part (mesurée) de risque, la possibilité de gagner, mais aussi de perdre, d’être battus. 

C’est toute leur vie future qui est « EN JEU », justement.

 

Catégories :Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s