Agir dans le chaos.Dossier

«Une intelligence qui, pour un instant donné, connaîtrait toutes les forces dont la nature est animée, et la situation respective des êtres qui la composent, si d’ailleurs elle était assez vaste pour soumettre ces données à l’analyse, embrasserait dans la même formule les mouvements des plus grands corps et ceux du plus léger atome: rien ne serait incertain pour elle, et l’avenir comme le passé serait présent à ses yeux. L’esprit humain offre, dans la perfection qu’il a su donner à l’astronomie, une faible esquisse de cette intelligence.».

Le blog de Liliane Held-Khawam

Résultat de recherche d'images

L’effet-papillon,  base de la théorie du chaos. Vous aussi vous pouvez mettre à profit le modèle…

View original post 4 857 mots de plus

L’esprit du débutant ou éveiller son esprit.

Etre conscient de sa respiration est une pratique à la fois merveilleuse et très profitable pour instaurer la paix en soi-même.

La respiration est le lien entre la vie consciente et inconsciente.

La respiration est une fonction à la fois volontaire et involontaire, c’est pourquoi la respiration est à la fois consciente et inconsciente.

En devenant attentif à sa respiration vous créer un pont entre ces deux aspects de votre existence.

Devenir conscient de notre respiration permet à nos deux aspects cachés de bénéficier de la lumière de notre conscience et donc de la clarifier et grâce à cette pratique, vos pensées deviendront progressivement, plus calmes.

Non seulement, cela vous permettra de prendre du recul par rapport à des situations difficiles mais vous faciliterez l’observation de votre propre esprit et avec une pratique régulière apportera des changements durables et stables dans votre vie.

Lorsque vous observez votre respiration vous adoptez une attitude ouverte, accueillante. Ne soyez pas fixer sur votre respirations mais regardez là, de l’intérieur, simplement, constatez sa manifestation.

Un lama tibétain avait pour habitude de dire à ses étudiants de portez seulement 25 % de leur attention sur leur respiration et le reste sur la détente.

L’objectif n’est pas de s’endormir, mais de demeurer présent dans sa pratique.

Gardez aussi l’esprit du débutant. Il s’agit d’un état d’esprit qui permet d’aborder toute situation avec un esprit neuf, ouvert. Pratiquer avec l’esprit du débutant, représente un merveilleux moyen de faire de chacune des séances, une découverte.

Il faut pratiquer, comme si c’était la première fois, parce que à chaque fois, c’est une première fois. C’est une expérimentation, même si parfois il y a des similitudes dans ce que j’ai fais la veille, à chaque fois, je dois recommencer et ne peux reproduire la même chose.

Gardez ainsi toujours l’esprit neuf en alerte, comme si vous vous demandiez : « Tiens, que vais-je ressentir ou découvrir aujourd’hui.! »

Ainsi vous ne connaîtrez jamais l’ennui ou la lassitude, et même si vous éprouvez de l’ennui, vous serez capable d’accueillir cet état comme une expérience à vivre et vous comprendrez ce que veux dire « Eveiller son esprit.

La Montagne

En ce qui me concerne, la voie du bonheur passe par les montagnes. Marcher, progresser pas après pas. Mes pieds me conduisent là où mon coeur m’attend. Cette passion pour mes montagnes alentours ne découle pas seulement pour l’attrait du panorama. Ce décor est également propice et est un merveilleux facilitateur de développement personnel. En sillonnant les sentiers de randonnée des montagnes du Chablais, je me défais temporairement de tous les démons du quotidien, de la dictature des obligations et des attentes, du culte de la performance. Je vais à mon rythme. Le sommet d’une montagne est l’endroit idéal pour dialoguer avec soi-même. Le respect de la nature s’impose à nous spontanément, ainsi que la gratitude de pouvoir se trouver à cet endroit. Bien que ma raison me dise que ces montagnes sont ce qu’elles sont, ni plus, ni moins, je ne peux m’empêcher de ressentir comme une sorte de parenté avec elles.