Une âme d’enfant

Le mot « personnalité » vient du latin persona, littéralement « masque », qui désignait le lourd masque de poterie que portaient les acteurs de théâtre romains et qui représentaient le rôle qu’ils jouaient : la femme innocente, le vieil homme énervé, l’esclave apeuré, le héros affligé….

Le caractère est paraît il l’empreinte digitale de Dieu…. C’est votre essence la plus profonde, votre authentique nature et unique.

Par dessus se trouve votre personnalité, soit le masque que vous avez sculpté, le rôle que vous avez choisi d’incarner pour vous adapter à la réalité.

Il ne suffit pas de se laisser aller pour avoir accès à son authenticité. Il est souvent tentant de justifier sa grossièreté ou son manque d’autodiscipline, pour affirmer que l’on est simplement soi-même.Si en tant qu’enfant, vous avez été souvent blessé vous vous êtes construit une cuirasse qui est votre personnalité.

La bonté, peut aussi prendre la forme d’un masque, d’un mécanisme de survie ou découler d’une peur d’être puni ou d’un désir d’être approuvé et apprécié par les autres.

Mais être bon, c’est que vous avez atteint votre vrai moi et que vous pouvez dévoiler votre véritable personnalité qu’à l’issue d’un long processus de développement personnel.

Pour y parvenir, vous devez vous défaire de la peur du regard des autres, ainsi que de votre besoin d’approbation. Fendez l’écorce de la peur pour atteindre votre âme d’enfant, jadis blessée, et que vous avez tenté d’occulter.

Il faut souffrir pour être soi-même,