Ce que je dois arrêter de faire, si je le fais encore.

1. Arrêter de côtoyer les mauvaises personnes.

Parce que la vie est trop courte pour perdre mon temps avec ceux qui m’empêchent d’être heureuse. Ce ne sont pas les personnes qui sont à mes côtés quand tout va bien que je dois suivre,  mais bien ceux qui restent là quand tout va mal, qui sont réellement mes amis.

2. Arrêter de fuir les problèmes.
Je dois les affronter de front. Ce n’est pas facile et je ne pourrais pas les résoudre sans efforts. Nous souffrons tous, nous tombons, nous sommes tristes par moments.

Parce que c’est là le sens premier de mon existence : faire face au problèmes, apprendre, s’adapter, afin de les résoudre. Ce sont ces problèmes qui me façonnent et font de moi la personne que je suis.

3.Arrêter de se mentir.
Je peux, peut-être mentir aux autres, mais je ne peux pas mentir à moi-même. Si je n’arrive pas à être honnête avec moi-même, comment puis-je espérer que les autres le soient ?

4. Arrêter de mettre mes propres besoins et mes propres envies au second plan.
La pire chose qui soit, c’est de me perdre, en aimant trop quelqu’un, et d’oublier que je suis spéciale, moi aussi. Oui, je dois penser aux autres. Mais je dois aussi penser à moi. Le meilleur moment pour poursuivre mes rêves, mes ambitions, mes passions…C’est maintenant.

5. Arrêter d’être quelqu’un que je ne suis pas.
Cela paraît simple, et pourtant c’est un véritable défi d’être soi-même dans ce monde qui me pousse à être comme tous les autres. Je trouverais toujours une personne plus belle, plus forte, plus jeune, plus riche, mais jamais une autre personne qui soit moi ! Ne pas changer pour que les autres m’aiment. Je reste moi-même, et les bonnes personnes m’aimeront.

6. Arrêter de m’accrocher au passé.
Je ne peux pas passer au chapitre suivant dans ma vie, si je ne fais que lire quelques pages en boucle.

7. Arrêter d’avoir peur de faire des erreurs.
Faire quelque chose et échouer est beaucoup, beaucoup plus productif que de ne rien faire du tout.

Chaque réussite a son histoire d’erreurs derrière elle, et chaque erreur me guide un peu plus vers ma réussite. Je finirais par regretter les choses que je n’ai pas tentées, bien plus que celles où j’ai échouées.

à suivre…

 

Faire de la place

« Quiconque prend soin de lui est un cadeau pour les autres. » Voilà typiquement le genre de dicton que l’on pourrait accrocher au mur.

La coach américaine Heather Plett a publié il y a quelque temps sur son blog un article intitulé Holding space que l’on peut traduire par « faire de la place ». Il défend la. thèse selon laquelle vous devez avant tout vous ménager de la place.

Holding place est une forme d’aide décrit en ces termes : »l’idée est d’accompagner les personnes sur la voie de leur choix, sans les juger ni les condamner, sans leur donner l’impression qu’elles ne sont pas assez bonnes, sans essayer de résoudre leurs problèmes à leur place, ni d’influencer le résultat final. En faisant de la place aux autres, nous ouvrons notre coeur, nous offrons un soutien inconditionnel, et nous renonçons à tout jugement et à tout besoin de contrôle. »

Si vous aidez quelqu’un de cette manière vous lui concédez sa propre intuition et sa propre sagesse. Vous ne l’inondez pas d’informations et vous le laissez tenir les rênes, vous reconnaissez sa propre valeur et sa propre force. Vous acceptez ses émotions, aussi complexes soient elles, et vous créez une atmosphère dans laquelle l’autre peut échouer et patauger en toute sécurité. Mais avant d’en arriver là, vous devez faire ce même travail sur vous.

Je m’autorise à suivre mes intuitions. Je me donne les informations dont j’ai besoin, ni plus ni moins. Je ne laisse personne me confisquer ma force et je veille à avoir la possibilité d’échouer en toute sécurité. Je me montre aimable et douce envers moi-même. Je m’autorise à ressentir ce que j’éprouve, y compris les émotions paradoxales ou désagréables. Je donne la place de concevoir ma propre solution, qui sera peut-être très différente de celle que d’autres auraient imaginée pour moi, mais qui me conviendra parfaitement.

Sources : http://heatherplett.com/hold-space.

Le temps est ce que l’on a de plus précieux! Steve Jobs

Voici les 7 choses que vous ne voulez pas apprendre trop tard.

« Il vaut mieux avoir des remords que des regrets », un adage qui vous est sûrement familier et pourtant, nombreux sont ceux qui se rendent compte, un peu tard, que certaines choses qu’ils rejetaient dans leur jeunesse auraient pu leur être utile aujourd’hui.

Profitez du moment présent

On passe beaucoup de temps à ressasser le passé et on en oublie souvent le moment présent. Le bonheur ne peut exister qu’au moment présent. Le passé n’existe plus, que le futur n’est pas encore là.

Pour profiter de l’instant présent, essayez de vous arrêter quelques secondes, de regarder autour de vous, d’être attentif aux choses qui vous entourent, ou simplement d’être conscient de votre existence. Votre esprit commencera alors à s’ouvrir et à apprécier pleinement ce que vous possédez.

Ne vous limitez pas à ce que vous devriez faire ou ne devriez pas faire

La société d’aujourd’hui tend à nous faire penser qu’il y a des choses que nous devrions faire et d’autres que nous ne devrions pas faire. Les jeunes sont formatés par l’idée que faire des études est la clé de la réussite. Intégrer une grande école s’avère beaucoup plus prestigieux que d’aller s’enterrer dans un emploi même s’il serait une passion. Nous faisons bien les choses, parce que telles ou telles personnes nous y obligent. Pourtant, vivre votre vie comme vous le désirez est le seul moyen d’être heureux. Arrêtez de vous limiter à cause des attentes des autres. C’est votre vie

Assumez ce que les autres pensent

On peut souvent se faire des idées sur ce que les autres pensent de nous. On tente par tous les moyens d’éviter ce jugement. Il ne faut pas oublier que le monde ne tourne pas autour de notre nombril ! Chacun a ses propres soucis et ses insécurités. Les gens n’ont plus le temps de juger et de se soucier des personnes qui les entourent. Ils ne vous prêtent pas autant d’attention que vous pouvez le penser. Arrêtez donc de vous soucier de ce que pensent les autres de vous.

N’accordez pas trop d’importance à des problèmes futiles

Notre esprit peut facilement rendre nos problèmes plus importants qu’ils ne le sont réellement. C’est une question de perspective. Combien de fois vous êtes vous inquiété pour quelque chose qui n’était finalement pas si important que ça ? La raison est que votre esprit aime se focaliser sur des problèmes qui ne sont pas réellement des problèmes.

Prenez le temps de vous demander : « En réalité, vais-je encore y penser demain, la semaine prochaine, l’année prochaine ? », si cela devait arriver. La plupart du temps la réponse sera « NON ».

Affrontez vos peurs

Nous avons tous des peurs certaines sont justifiées, d’autres non. Ne dit on pas que la peur n’évite pas le danger ? Pour évoluer, vous devez les affronter. Rappelez-vous que vos peurs sont pour la plupart, une simple production de votre esprit, elles n’existent pas vraiment. Quand vous commencez à réaliser cela, faire des choses que vous trouvez intimidantes et effrayantes devient plus facile.

Allez-y doucement mais sûrement

Nous avons à vouloir tout, tout de suite. Quand nos objectifs ne sont pas atteints, nous avons la fâcheuse manie de vouloir abandonner. Notre monde moderne nous a conditionné à obtenir tout ce que l’on désire en un claquement de doigts, ce qui nous amène alors à croire que cela est possible pour nos rêves, nos buts et nos ambitions.

Le secret du succès est d’avancer petit à petit et ce, pour de grands changements. Nos objectifs sont là pour nous aider à grandir. Mais pour cela il faut passer par la zone d’apprentissage. N’oubliez pas que de se fixer de petits objectifs réalisables est important. Ils vous aideront à atteindre vos rêves.

Appréciez tout dans votre vie

Apprécier les choses est la clé du bonheur. Plus l’on vieillit, plus l’on apprécie les choses de la vie : nos proches, nos expériences, les leçons que l’on a pu apprendre et même nos biens personnels. Plus tôt vous y penserez, plus tôt vous pourrez vivre dans le moment présent et apprécierez chaque minute de votre vie.

 

http://www.etudier.com/dissertations/Le-Temps-c’Est-De-l’Argent-De/140467.html

le-temps

https://partenaires.amazon.fr/gp/associates/network/build-links/individual/get-html.html?ie=UTF8&asin=2290350974&marketplace=amazon&quicklinks=1&subflow=sp_